mardi 28 mars 2017, 12:00
Derniers articles

Braemar

Header_Page_Cruise_Ship_MS_BRAEMAR_Octobre_2013

 

 Identification du navire

  • Nom : Braemar
  • IMO : 9000699
  • Pavillon : Bahamas
  • MMSI : 311541000
  • Numéro d’appel : C6SY7
  • Port d’enregistrement : Nassau
  • Année de construction / rénovation : 1993/2001
  • Constructeur : Union Naval Valencia, Valencia, Spain

 Données techniques

  • Type de navire : Navire de croisière
  • Passagers : 930
  • Membres d’équipage : 371
  • Notation Berlitz 2013 : 1 315/2 000 (***+)
  • Jauge brute : 24 344
  • Port en Lourd : 2 978 tpl
  • Longueur : 196 m
  • Largeur : 22,50 m
  • Tirant d’eau : 5,70 m
  • Propriétaire / Affréteur : Fred Olsen Cruise Lines, Ipswich, U.k.

Site officiel

 

Le MS Braemar à Bordeaux :

Année Date de présence
2012 14 décembre 2012 (Le Verdon) – Annulé en raison du mauvais temps
2013 08 octobre 2013 – 09 octobre 2013
2014 28 mai 2014 – 29 mai 2014 / 28 aout – 29 aout
2015 27 mars – 29 mars / 05 aout – 06 aout
2016 27 – 29 mars / 19 -20 avril / 18 mai / 25 – 26 juillet / 05 – 06 septembre

 

Photos du m/s Breamar à Bordeaux

Album Flickr Breamar

 

BRAEMAR
54 photos

 

Cette page a été consultée||fois.

 

________________

2 commentaires

  1. Bonjour,

    Le BRAEMAR qui quitte Bordeaux ce matin s’avère être l’un des paquebots les plus polluants accostant dans notre belle cité : fumées noires + ronronnement de moteur permanent (jour & nuit), subis par les habitants des quais.
    La domiciliation à NASSEAU de Fred. Olsen Cruise Lines avec avantages fiscaux à la clé devrait permettre à cette compagnie de moderniser ses paquebots.
    Vous avez aussi le choix de sélectionner une autre compagnie en remplacement de celle-ci…
    Merci de votre réponse.
    Bien cordialement,
    Annick CHUPIN

    • Bonjour Mme,
      Merci de votre visite sur mon site ainsi que de votre commentaire, malheureusement erroné sur pas mal de points.
      Dans un premier temps, laissez moi vous rappeler que je n’ai aucun lien avec le Port de Bordeaux ou la ville. Je ne choisis donc pas quelle compagnie visite Bordeaux. Je ne suis qu’un amateur du monde maritime qui partage mes modestes savoirs et photos sur un blog.

      Concernant la pollution, là aussi, vous vous trompez. Ce navire, n’est absolument pas le paquebot qui pollue le plus. A quoi vous fiez-vous ? Puisque vous avez l’air de vous y connaitre, vous devez savoir que l’UE est très stricte quant à la pollution des navires sur son territoire et depuis quelques années, les nouveaux bateaux, par exemple les ferrys, disposent de scrubbers. Au 1er janvier 2015, la zone SECA a été instaurée en Europe du Nord (SECA = sulphur emission control area) et la nouvelle règlementation autorise un maximum de 0,1% de soufre pour les carburants des navires. Equivalent des pots catalytiques et filtres à particules pour les véhicules terrestres, ces scrubbers lavent les fumées des navires. Au final, vous devez donc savoir que l’ensemble des navires mondiaux ne sont responsables que pour 3% des émissions de CO2 dans l’air … Autant que l’aviation.

      Enfin, n’oubliez pas que ce paquebot, par exemple, transporte 900 passagers. Majoritairement des couples. Imaginez donc 450 voitures sur les quais pendant 48h, moteurs allumés, à la place de ce paquebot … Qui pollue le plus ?

      Quant au bruit, malheureusement, ce sont les groupes électrogènes qui tournent, pour fournir l’électricité nécessaire… La fête foraine installée il y a encore quelques jours … Etait-elle silencieuse ?

      Pour conclure, ce bateau ne pollue pas plus qu’un autre par rapport au nombre de passagers, le Port de Bordeaux autorisant sa venue, n’a aucune raison de refuser son passage tant que tout est en règle. Enfin, vous devez également savoir, que pavillon de complaisance ou non, NASSAU ou LE HAVRE, le navire est soumis au règles législatives du pays qu’il visite …

      Enfin, je vous invite à contacter directement le port de Bordeaux afin de leur faire part de vos inquiétudes. Je suis persuadé que le personnel sera heureux de vous renseigner et pourquoi pas, faire évoluer cette image négative que vous avez de la venue d’un navire qui participe au tourisme, à l’économie locale, et surtout à faire de Bordeaux une renommée mondiale.

      Bien cordialement,
      Jonathan

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*