mercredi 26 juillet 2017, 12:39
Derniers articles
(#CroisièreCyrano) Jour 4 & 5 – De Blaye à Bordeaux via Libourne et Saint-Emilion

(#CroisièreCyrano) Jour 4 & 5 – De Blaye à Bordeaux via Libourne et Saint-Emilion

- Cet article a été lu 1 884 fois -

CPz0oiVXAAA__f4Au petit matin de ce samedi 26 septembre, et sous un soleil radieux, le CYRANO DE BERGERAC largue les amarres direction Libourne. L’objectif du jour ? Découverte et visite de Saint-Emilion, l’appellation viti-vinicole la plus célèbre et connue au monde.

Après avoir rejoint le Bec d’Ambès, le navire CroisiEurope long de 110 mètres emprunte la voie navigable de la rivière Dordogne. Tout au long de notre navigation, nous longeons les rivages des villages et bourgs majestueux et bucoliques tels que Bourg sur Gironde, Saint-André-de-Cubzac, Saint-Pardon, Vayres … A bord, les passagers profitent du paysage. Nous nous connaissons beaucoup plus maintenant. Le passage vers Saint-Pardon donne lieu à de vives discussions entre nous à propos du « Mascaret » (terme expliqué plus bas dans l’article). Certains spectateurs sont venus très tôt et sont déjà sur place près de 06h en avance. C’est alors que mon téléphone sonne. Un de mes followers sur twitter, VacheGTI, est présent sur la rive face à nous, et retransmet en direct via Periscope le passage devant Saint-Pardon du navire de l’entreprise fondée par Gerard Schmitter . 

20150927_085155-01

Château de Vayres

Nous accostons à Libourne pour l’heure du déjeuner. Dès la fin de celui-ci, nous nous rendons aux bus et partons en excursion. Le programme du jour, et sous les précieuses informations de Joanna, nous propose une visite du château Haut-Veyrac et bien évidemment, du village de Saint-Emilion.

CP08LTQWEAAsvAp

FotorCreated

Comme pour la visite du Chateau Reverdi dans le médoc, nous avons eu le droit de pénétrer dans le chai du Chateau Haut-Veyrac, lieu de la vinification du vin. Cuve de fermentation (permettant aux levures de transformer le sucre en alcool), cuve pour la malolactique (étape permettant de réduire l’acidité des vins par transformation de l’acide malique en acide lactique), cuverie (« salle » d’élevage du vin) etc…. Cette visite s’est clôturée par une dégustation de deux millésimes : 2007 et 2011.

12011274_1397595530280806_9198692912816300269_n

Cuverie du château

Une fois remonté dans le bus, nous avons alors pris la route pour le village de Saint Emilion. Cette visite se déroule à pieds, et la guide nous dirige par les rues et ruelles les moins fréquentées afin de profiter au maximum des paysages, de l’architecture et des meilleurs points de vue. La visite se poursuit ensuite dans la très célèbre église monolithe (creusée dans la roche). Après un temps libre d’une bonne heure et quelques achats nous regagnons le bus et retournons au bateau.

12038478_1397736460266713_9045913853149699458_n

Saint-Emilion

11059893_1397736566933369_7372617403344307932_n

Après le dîner ayant pour plat principal un boeuf bourguignon des plus délicieux, le rendez-vous est donné au salon bar, pour une soirée de jeux et d’amusement proposée par notre animatrice Golo.

Si pour la plus part des passagers la soirée est bel et bien terminée, il n’en est rien pour nous. En effet, un mascaret est prévu dans la nuit, vers 4h30. Le mascaret, c’est cette vague déferlant sur un fleuve, un estuaire ou une rivière au moment de la marée montante. L’onde de marée, allant à contre courant du débit de la rivière, provoque une brusque surélévation de l’eau. Mais ce mascaret n’est pas toujours visible à l’oeil nu. En effet, il peut-être invisible, si le court d’eau est trop large ou trop profond. C’est donc dès 4h00 que nous nous rendons à la proue du navire pour tenter de filmer ou photographier le phénomène naturel. En raison du fort débit d’eau actuellement présent dans la Dordogne, ce mascaret de nuit était quasiment invisible à l’oeil nu. Cependant, après un montage accéléré, nous apercevons malgré tout ce phénomène.

Posted by Les Paquebots à Bordeaux on Sunday, September 27, 2015

Il est 5h00 du matin lorsque nous regagnons et nos cabines. A peine 3h plus tard, il est déjà l’heure de lancer les moteurs et de descendre cette rivière Dordogne. Commence donc notre 5ème jour de croisière.

Au programme ce matin, navigation sur la Dordogne et la Garonne, afin de rallier Bordeaux. Nous repassons devant les paysages rencontrés les jours précédents. Si la Dordogne est très calme avec peu de navigation, ce n’est pas le cas de la Garonne : Croisement avec le MS PRINCESSE D’AQUITAINE, rencontre avec la flotte de voiliers en provenance de Bordeaux, bateaux à passagers pour croisière à la journée, BatCUB… En d’autres termes, un fleuve qui ne dort jamais.

1794568_1398611020179257_1105177478389993811_n

Princesse d’Aquitaine

L’après-midi est consacrée à la visite en autocar de la capitale girondine. Après un passage vers la Base Sous-marine et le pont Bacalan-Bastide, nous nous rendons rive droite pour admirer Bordeaux surplombant son fleuve. La visite continue le long des boulevards des quais (Place de la Bourse et miroir d’eau), de la place des Quinconces (ancien site du Château Tropeyte et actuellement plus vaste place d’Europe), de la place Gambetta, de Mériadeck (… -__- ‘ ), de la cathédrale Saint André, de la place de la Comédie. Pour terminer cette journée bordelaise, nous avons visité l’Eglise Notre-Dame, au coeur du triangle d’or.

DSC_0153_tonemapped

2 commentaires

  1. Rose and James (saga)

    We have enjoyed reading your stories from the voyage that we are sharing with you. A challenge to our French but good practice! We look forward to seeing the Flickr photos. Bravo!

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*